Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mon stage Montessori 3/6 ans

Publié le par Toutes en une

ecole-montessori-sur-paris.jpgJ'ai eu le plaisir de faire le niveau 1 (3/6 ans) de la formation Montessori avec Papachapito link au mois de février, de cette année. 

 

On est fin mars et maintenant que je me suis laissée le temps de l'intégration et de l'imprégnation, maintenant que je suis habitée par cette semaine intense d'apports théoriques et pratiques, sur la philosophie de Maria Montessori, je peux enfin venir ici vous en parler, un peu.

 

Les 1ers jours ont été pour moi dérangeants, énervants, parce qu'ils venaient pointer là, en moi, qu'on a toujours le choix et que justement depuis plus de 10 ans, sur ce terrain là de la pédagogie et de l'Enfant, je ne choisissais pas. J'étais ainsi mise face à ma position de victime qui râle mais ne fait rien.

Les 1 ers jours venaient aussi résonner dans ce que j'étais au plus profond de moi et donc à ce qu'il était temps que je sois aussi extérieurement, dans le mouvement. 

 

Est venu par la suite, un déclic, au moment de la présentation des barres bleues link. Je me suis revue, lors de mon 1 er stage d'observation/découverte de ma formation d'Educatrice de Jeunes Enfants, à l'école nouvelle d'Antony (92)link, en observant une petite fille manipuler les barres bleues. C'était il y a plus de 10 ans, en 1999 exactement. 

 

barres-bleues.jpg

 

A ce moment même une question m'est venue en tête: "qu'ai je fait de cette observation depuis 10 ans?" RIEN. La réponse est rien. Constat glacial pour moi et aussitôt une autre question: "Combien de temps vais je encore ne rien en faire?"

 

A partir de là, j'ai vécu le stage tout autrement. Pascale et patrick sont devenus des guides sur ma voie de la réalisation de soi, les bonnes personnes croisées au bon moment. Comme un petit coup de pouce de la vie au poussin qui pouvait sortir de l'oeuf mais qui ne savait pas qu'il pouvait le faire. Certes aujourd'hui, le poussin est tout petit, riquiqui, mais il croit en lui! Il sait qu'elles sont ses envies et il sait que qu'il est capable de les réaliser. Ce stage a tout changé!

 

Lili-Pissenlit-0772.JPG

 

Concrètement, au travers de leur expérience et d'exemples concrets et parlants, parfois hallucinant pourtant, Pascale et Patrick (et ses envolées lyriques), nous apportent non seulement les notions nécessaires à la compréhension de la  philosophie de Maria Montessori mais aussi les outils nécessaires pour accompagner le jeune enfant dans la liberté (cadrée) et l'autonomie, vers la réalisation de lui même, force de vie et de création, sur la Terre.

 

Lili-Pissenlit-0773.JPG

 

Le matériel 3/6 ans, vie pratique et vie sensorielle, est présenté. On peut le voir, le toucher, le manipuler, s'exercer. Je note le côté révolutionnaire de ce matériel :

- à proposer chronologiquement à l'enfant car il reprend l'évolution de la vie sur Terre. Comme chaque stade de l'humanité a préparé le suivant, chaque notion abordée prépare à la suivante.

- sensoriel qui révèle les connaissances par l'expérience.

- à présenter silencieusement, lentement et de façon individuelle.

- que l'on en grande partie fabriquer soi même.

 

Autant dire que ce fut une semaine dense et intense, une semaine d'accueille, de découverte et de sensations. Un matériel  sensoriel, par essence, se découvre via les sens. J'ai pu le voir, l'observer, de haut, de face, de côté, le sentir, le toucher, le peser, le déplacer... sans avoir à prendre de notes au risque de perdre le fil de mon toucher. Tous les cours nous sont donnés sur une clef USB. 

 

Le dernier jour fut vite arrivé et m'a laissé comme un goût de "pas assez". 

 

Le temps après le stage est tout aussi important pour :

- lire et retenir les cours vécus, se les approprier, fabriquer ou acheter le matériel, s'entraîner à présenter le plus justement possible,

- lire Maria Montessori si ce n'est pas déjà fait,

- se créer un réseau autour de Montessori pour échanger, partager...

Autant dire que du travail personnel, il y en a!

 

Je remercie vivement la vie qui m'a amené ici, à faire ce choix là, pour moi.

Je remercie Pascale et Patrick pour m'avoir laissé pénétrer leur univers, celui de Maria Montessori et de m'avoir transmis un peu de leurs connaissances.

Je remercie les autres stagiaires qui ont fait de cette semaine un moment de découverte, d'échange, d'apprentissage dans le plaisir et la confiance, la joie et la bonne humeur!

Je me remercie de m'être enfin autorisée à vivre cela. 

 

Avec ce stage, j'ai grandit, gagné en confiance en moi et en force pour aller vers.

 

Depuis, j'ai imprimé les cours (pas très écolo je vous l'accorde mais j'ai besoin de l'écrit sur feuille de papier pour intégrer!), l'écran et moi, c'est pas ça! Je continue à lire Montessori. Je commence à acheter et fabriquer du matériel que je vais porposer à ma petite/petite, à la maison. Je continue de l'emmener deux fois par mois, lorsque je ne travaille pas, à l'atelier Montessori de mon amie. Et puis et puis.... mardi, première réunion de la saison pour réfléchir, organiser, créer un projet d'école. Que du bon en somme!

 

Merci la vie!

Publié dans Lili pissenlit

Partager cet article

Repost 0

Des nouvelles de Toutes en Une

Publié le par Toutes en une


Capaulie Photographie (316)

 

 

 

 

 

Des nouvelles, des nouvelles, en voici en voilà, deci delà, allez hop, on y va!!!

 

 

 

 

 

Avancer / Evoluer / S'améliorer

A la quête de soi

Vivre / Vibrer / S'accorder

A la recherche de la sérénité

 

Voici les mots qui me viennent à l'esprit, aujourd'hui, lorsque je pense à mon cheminement actuel.

 

J'ai l'impression d'avoir été un barrage qui contenait, jusqu'ici, un mouvement vital, celui de l'eau, de la rivière en route vers.......... la mer.

 

Capaulie-Photographie--315-.JPG

 

J'ai l'impression, sous la pression, d'avoir voulu et pu ouvrir les vannes.

 

Cet élan vital, ce besoin d' y aller, d'avancer, là, maintenant, en est presque submergeant car lorsque j'ai ouvert les vannes, toutes en même temps, je me suis laissée déborder, envahir, engloutir. 

Par moment, c'est presque trop d'élan. J'en vacille tellement les choses viennent, arrivent, passent et m'entrainent. 

Aujourd'hui, malgré tout, je me sens plutôt traversée par cet élan, emmenée par le courant, consciemment et volontairement. 

 

Ces vannes, toutes ouvertes, ne sont en fait que trois : la pédagogie Montessori link, qui m'interpelle et m' habite de plus en plus clairement ; Féminessence link, qui m'amène tranquillement mais sereinnement vers ma femme intérieur et la Fneje link, auprès de laquelle je nourris ce besoin d'engagement politique de ma profession. 

 

Trois vannes ouvertes en même temps, c'est trop (j'ai l'impression de devoir/vouloir être partout et le temps réel que je dois/veux consacrer à mes enfants, mon homme, ma famille, mes amis... n'est pas extensible) et à la fois, c'est MOI : Toutes en Une.

 

La pédagogie Montessori, c'est mon côté Lili Pissenlit. La mère qui protège, nourrit et lance son petit.

Féminessence, c'est mon côté Capaulie. La femme qui apprend à connaître et à vivre en harmonie avec son corps, sur Terre. 

La Fneje, c'est mon côté Hélix. La professionnelle, éducatrice de jeunes enfants, qui est actrice de sa profession.

 

"Sois le changement que tu veux voir dans le monde" Gandhi

 

Cette phrase résonne en moi depuis longtemps. Ma vie a pris un autre tournant, le jour où j'ai décidé de l'afficher, dans mon foyer, et de m'y confronter. 

 

Alors OUI toutes ces rivières jusque là contenues, qui d'un coup d'un seul, coulent de concert, vers la mer, source de vie, c'est beaucoup mais sa ma voie vers MOI, vers ma mer.

 

 



 

Bonheur / Liberté / Soi / Accomplissement / Joie / Accordage / Humanité

 

Trouver ses racines puis ouvrir ses ailes.

 

"Etre libre, comme un oiseau s'envoler, battre des ailes jusqu'à aller au sommet et vivre notre vie comme il nous plaît, chaque jour continuer d'avancer...." Colocks

 

Capaulie-Photographie--308-.JPG 

Publié dans Toutes en une

Partager cet article

Repost 0