L'enfant et la pudeur

Publié le par Toutes en une

Résumé d'intervention donnée par Martine Le strat

 

Un enfant, dès sa naissance est pudique seulement les adultes n'y prêtent pas attention, pensent que ce n'est pas nécessaire! La découverte de la pudeur, plus tard, est en fait une re découverte!

L'observation permet de voir que l'enfant est pudique:

-Lorsque le change est fait en présence de personnes inconnues de l'enfant peut survenir un érythème fessier pudique.

-La constipation chronique, d'octobre à juin, en maternelle et primaire. Souvent l'école ne prend pas en compte la question de la pudeur de l'enfant et ces derniers se retrouvent à aller aux toilettes à heure fixe, tous ensemble, dans des WC accolés, non protégés du regard des autres enfants voir même des adultes (parents et enseignants), sans parler des conditions d'hygiène!

- Le cas d'une petite fille qui ne faisait jamais ses besoins à la crèche et toujours à la maison! Un jour cette petit fille est entrée seule dans les WC, à fermer la porte derrière elle et a fait ses besoins, au calme, tranquillement et seule!

- Le cas d'un petit gars à qui l'adulte change la couche debout, sereinement jusqu'au moment ou entre la psychologue de la crèche. Le petit saute et s'asseoid par terre en sens inverse! L'adulte lui demande si la présence de la psy le gène. Il répond que oui. La psy sort et le chnage se termine tranquillement.

 

La pudeur ainsi observée chez les enfants, notre travail est de la préserver.

 

Il y a des circontances où l'on peut être nu sans être impudique mais certaines choses ne se font pas en public! L'enfant à la naissance ne fait pas la différence entre dedans et dehors, moi et non moi, il est morcelé. On consrtuir notre corps en fonction des gestes que l'on reçoit petit. Il y a des parties du corps qui ont un sens plus que d'autres, par ex : la bouche! Entre 6 et 18 mois, il a conscience qu'il est 1! Pour se sentir  unifié, cohérent, tout dépend del'enfant, il n'y a pas d'"âge précis! Une réalité statistique n'est jamais vraie individuellement! Pas de comparaisons à faire donc!

Comme il est morcelé, l'enfant doit se créer soin enveloppe, son moi-peau (Didier Anzieu) pour contenir le dedans, faire une frontière entre le dedans et le dehors etpouvoir faire des échnages entre les deux. Pour faire cette enveloppe l'être huamin s'appuie sur la peau! A l'int de la peau, c'est du moi, à l'ext ce n'est pas du moi.

Winnicott: la façon dont je me porte mon bébé lui donne 1 identité. 1 enveloppe. On porte aussi par la parole (le fait de lui parler et le contenu) Suivant l'i tonation d ela voix on lui donne une idée de ce qui est important, de ce qui ne l'est pas, de ce qui est familier ou non. Dans la façon de traiter l'enfant je lui donne l'idée qu'il est morcelé ou unifié. Par ex parler de ce qu'on fait, lui dire "tu" "ta main" "ton pied" . Procure le sentiment d'exister en continuité. (pour dolto la memeté d'existence) provient de la répétition identique des gestes maternelles au mo des soins

 ,   

Publié dans Hélix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article