Rencontrer

Publié le par Toutes en une

A mon réveil, M est de retour. Je l'accompagne dans sa communauté pour vivre un temps de partage, de chant, de réflexion et d'Adieu. D'adieu à M car pour elle, le Chili, c'est fini. Une année entière à s'y consacrer est passée. Elle rentre en France.

Avant tout je veux téléphoner à Hector. Je suis obssédée par cette idée. Je suis en manque de lui, comme une droguée. Ma dose s'il vous plaît? M ne comprend pas. Peut être ne sait elle pas encore ce que c'est, que d'aimer, de tout son coeur, de tout son corps, depuis le 1er jour et pour toujours. Pas de liaision, pas de conversation. Au secours!

Nous arrivons à la Fondation. La réunion est commencée. Je m'assieds, écoute et me tais. Je ne comprends rien et pars dans mes pensées, entre la France et le Chili, entre mon amour et mes nouveaux/futurs amis, entre mon et ce pays.

M me présente enfin. Je souris. Peu de temps car je dois me présenter, expliquer les raisons de ma présence, ici, au Chili. Chaud, j'ai très chaud. Je sens mes joues rougir, ma voix vaciller, mes jambes m'abandonner jusqu'au moment où M me dit : "en français, je traduirais". Soulagement. Je me reprends, souris et explique finalement sereinement les raisons de ma présence ici.

Ce que j'explique? Que depuis longtemps, je ressens le besoin de partir, de rencontrer l'autre, de venir en aide, de me sentir utile sur cette Terre. Oui mais comment? Jusque là je ne savais pas. Jusqu'au jour où j'ai vu M revenir du Chili, les yeux brillants, la mine réjouie. A ce moment là,  je me suis dit, moi aussi je pars pour le Chili.

Après cela, nous avons partagé le repas.

De retour, je téléphone. Cette fois, c'est la bonne! Hector est là, enfin sa voix. Mais que lui dire? Je ne sais pas. Je vais mal pour le moment, il me manque tellement. Lui aussi est déconcerté, bouche bée. Je raccroche. Je pleure. M ne comprend toujours pas. "Il te manque déjà?". Non vraiment elle ne sait pas combien il est moi et je suis lui, combien ensemble on grandit, on s'épaule et on vit. Combien notre amour est notre force, notre équilibre, notre bonheur de vivre.

M m'emmène visiter ma future maison. Seul, Ma est là, le fils de Al et Cè. Il me fait visiter. Je lui offre des stylos à l'effigie de l'équipe de France de football. C'est un fan. Il apprécie.

Repas chez C et G.

Une amie est là, la T. Une chanteuse. J'écoute sa musique, douce et sécurisante... Emotion. Je partage quelques mots avec elle, ceux me restant du collège.

La journée se termine, bien au chaud, au lit, à discuter avec M jusque tard, très tard dans la nuit.

Commenter cet article