Je donne la parole à Ana : "Les Mots qui font grandir les enfants et la relation"

Publié le par Toutes en une

 La conférence "Les Mots qui font grandir les enfants et la relation", donnée par l'atelier des parents link, a eu lieu à Maisons Alfort, le 3 juin 2014. 

 

Je donne la parole à Ana ... qui m'a gracieusement fait un petit compte rendu! Merci Ana de contribuer à faire vivre le blog!

 

 

 

Etre parent est un rôle qui nécessite un apprentissage et notamment celui de connaître et pratiquer des habilités de langage pour protéger la relation avec notre enfant et garder le lien avec lui, quel que soit les difficultés. C’est d’autant plus important lors de l’adolescence.

 

 

 

 

Les questions à se poser lors des échanges quotidiens avec son enfant :

  • quelles sont les conséquences de mes mots sur la relation ?

  • quels sont mes objectifs, les messages que je veux faire passer ?

  • quelle est la portée de mes mots et/ou de mes actes ?

  • qu’est ce que j’enseigne ?

  • « ça me ferait quoi, à moi, si on me parlait comme cela» ?

 

Bien communiquer c’est : ECOUTER et PARLER


ECOUTER

  • Etre dans l’empathie. Qu'est ce que l'empathie? C'est " l'habileté à percevoir, à identifier et à comprendre les sentiments ou émotions d'une autre personne tout en maintenant une distance affective par rapport à cette dernière.  C’est donc la capacité à se mettre à la place de l’autre  et à bien la comprendre". Accueillir les émotions par le miroir émotionnel, pour faire baisser l’émotion vive. C’est le premier soin à appliquer, indispensable pour établir le contact et apaiser l’échange.

  • Utiliser nos 5 sens (arrêter notre action, écouter en silence, établir le contact par le regard et le toucher – main sur le bras)

PARLER

  • Garder le contact avec son enfant pour protéger la relation et garder le lien quelque soit les situations du quotidien. Par des moments privilégiés, des célébrations, des souvenirs en communs, du plaisir partagé.

  • Utiliser des habiletés de langage (déjà présenté dans d’autres billets comme par ex: Atelier à l'intention des parents / Rencontre 1  et suivantes) : la description notamment, le miroir émotionnel…

  • Faire preuve d’assertivité (la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres) et d’autorité (attention ne pas confondre avec autoritarisme – décrit ci-dessous)

A éviter :

  • Nier

  • Poser des questions pour tout savoir

  • Donner des conseils

  • Philosopher

  • Faire le psychologue

  • Parler de son expérience « C’est comme moi »

  • Minimiser

  • Confusion enfant / problème

  • Autoritarisme (chantage, sermon, punition, fessée, violence éducative ordinaire)

Parce que :

Quelques conséquences de ces « malhabiletés de langage » :

  • Désir de vengeance,

  • Rébellion

  • Se sentir mal blessé, vexé, insulté

  • Baisse de l’estime de soi


Un mot sur l’AUTORITE et notamment le « CADRE » qui assure la protection de l’enfant


Le cadre dans lequel grandit un enfant doit avoir des bords fermes et souples, pour qu’il puisse s’épanouir et accepter de se soumettre à certaines règles :

FERMES

pour le non négociable relatif à la loi (l’interdit pour toute la société – vol, drogue, violence etc…) et relatif à la famille (les règles qui sont non négociables mais différentes d’une famille à l’autre – dans certaines familles on ne mange pas sur le canapé par ex, c’est une règle fixe et non négociable)

SOUPLES

pour le négociable au sein de la famille ( par exemple sur l’horaire du coucher) et pour la liberté accordée à tout individu (tu as le droit de ne pas être d’accord, tu as le droit de faire des erreurs, tu as le droit de t’exprimer, tu as le droit de donner ton avis…)


Petite astuce révélée par Sophie Benkemoun link : UNE BONNE REGLE COMPORTE LES «  6 C » :

  • Cohérente (une règle valable pour chaque membre de la famille)

  • Claire (un message clair et adapté à l’enfant)

  • Connue d’avance (rappeler la règle avant d’entrer dans le magasin par exemple)

  • Co constructive (La règle a été établie en concertation avec chacun des membres qui y est soumis)

  • Constante (Chaque jour la même règle, c’est non négociable)

  • Conséquence (Connaitre la conséquence si elle n’est pas respectée)

 

Pour conclure ...

En tant qu’adulte, on ne supporterait pas d’entendre, pour nous, la moitié de ce que peut entendre un enfant dans sa journée. Pour faire simple : parlez à votre enfant comme à votre invité… <3













Commenter cet article