Emotionnellement débordée!

Publié le par Toutes en une

Capaulie-Photographie--107-.JPGJ'ai plein de sujet à aborder ici mais aujourd'hui, je ne le sens pas, je ne peux que vous expliquer pourquoi!

Je suis émotionnellement débordée! Voilà ce qui me caractérise en ce moment! Y'a des périodes comme ça où je me sens en trop plein d'émotions. Je tourne en rond à n'en plus savoir que faire, pourquoi et comment, je me sens dépassée, débordée, coulée... 

 

J'ai toujours une base émotionelle assez élevée du fait des difficultés constantes avec mon petit/grand qui m'interrogent, me questionnent, me blessent et m'agraissent en permanence. 

 

Un départ pour l'au delà, est venu conforter cette base émotionnelle élevée! J'oscille aujourd'hui entre peine et colère, entre passé et présent, entre souvenirs et avenir à construire. Surtout je suis témoin impuissant de la soufrance de l'autre. Ces autres que je voudrais préserver. Ces autres que je peux accompagner mais pas soulager. Je ne peux pas supprimer leur souffrance, je ne peux pas ré écire l'histoire, je ne peux même pas faire un échange, les voir rire et moi souffrir, à leur place! C'est insupportable d'être là, à cette place de témoin impuissant. C'est insupportable aussi d'être loin. Je ne suis pas toute puissante, je le sais bien mais en ce moment pourtant qu'est ce que j'aimerais bien... l'être!  

 

Et puis il y a ce projet familiale avec M. Papa, le petit/grand, la petite/petite et moi! Construire notre maison à nous, en bois! Un projet un peu fou dans lequel on s'est lancé alors que je ne travaille pas! Alors les aléas, vous l'imaginez, il y en a! Nous ne sommes pas ultra méga à l'aise financièrement, c'est n'est pas grave en soi mais il y a les enfants! Et ça me stresse, ça m'angoisse! Au moindre pépin, j'ai peur d'avoir engagé ma famille dans une immense bêtise! Quel mal-être je ressens quand je vois la fin du mois arriver et les placards alimentaires se vider, les travaux de construction stagner alors que le préavis est donné, le terrain s'innonder, les cartons à refaire à peine un an après, la somme de travaux qu'il reste à faire...

 

Le travail, encore un sujet émotionnellement bouleversant! Si j'étais assurée de retrouver un poste à l'issu de mon congé parental, je pourrais profiter pleinement de ce moment de bonheur partagé avec mes enfants, de ce temps qui m'est donné pour me consacrer à eux, à moi, à vous aussi... Mais voilà ce n'est pas le cas! Notre déménagement à 400km de notre vie d'avant fait que je ne pourrais pas reprendre mon poste initial! Il me faut en trouver un autre,ici! Et justement, ici, le travail il y en a pas ou peu! 0 stress, 0 pollution ET 0 travail!  Le stress de devoir chercher et trouver du travail, avant, je ne connaissais pas! Et puis si j'en trouve un, comment je vais faire avec les horaires, les enfants, la distance travail/maison... Que de questions, sans réponses...

 

Je suis dans le "je ne sais pas"! 

"tu reprends le travail?" / "je ne sais pas"

"tu reprends quand?" / "je ne sais pas"

"tu mets la petite/petite en crèche ou chez une assistante maternelle?" / "je ne sais pas"

"tu vas mettre quoi pour cloturer ton terrain?" / "je ne sais pas, faut de l'argent pour ça"

"mais le petit/grand, il va aller à la garderie?" / "je ne sais pas"

"et ta voiture elle va tenir le coup si tu bosses aussi loin de la maison?" / "je ne sais pas"

"t'as besoin de moi pour garder les enfants pendant les vacances?" / "je ne sais pas"

" les filles ça va?" / "je ne sais pas"

"elles vont s'en remettre tu crois?" / "je ne sais pas"

"ton petit/grand, comment va t il?" / "je ne sais pas"

"et toi?" / "je ne sais pas" 

 

Bref, "je ne sais pas" de quoi sera faite ma vie demain, si je travaillerais ou pas, si la maison sera prête à temps ou pas, si j'aurais une perle pour accueillir ma fille ou pas, si elles vont pouvoir aller bien malgré ce départ brutal ou pas, si mes relations avec mon petit/grand vont s'améliorer ou pas, si je vais aller mieux, moi avec moi, ou pas...

Interrogations, stress, remise en question... je suis émotionnellement débordée! Et je ne sais pas par où commencer car j'ai un  petit goût d'envie de... qui est parti! Pour combien de temps? Je ne sais pas, je n'en sais rien! La seule chose que je sais c'est que je fonctionne comme ça, que je stresse d'un rien, je souffre d'un rien (ou pas) et qu'il me faut souvant toucher le bas pour pouvoir rebondir et atteindre de nouveau les hauteurs du bonheur! 

 

Publié dans Capaulie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

didine 09/01/2012 14:25


♥  ♥  ♥  ♥  ♥  ♥