"Chanter de tout son corps"

Publié le par Toutes en une

Capaulie Photographie (147)J'ai eu la chance et le plaisir, il y a quelques jours, de vivre un stage corps/souffle/voix intitulé "Chanter de tout son corps" link avec la Compagnie qui va-nu-pieds link.

 

La chance, tout d'abord, car ce fut une réelle opportunité pour moi de prendre le temps de prendre conscience que je suis faite, aussi, de corps. Habituellement, je mentalise beaucoup. Habituellement, je l'utilise instinctivement ce corps, pour vivre, tenir debout, manger, respirer, me déplacer... J'en ressens quelques parties. Je somatise beaucoup. Et c'est tout!

Ce stage m'a permis de ressentir mon corps, de ma tête à mes pieds, de l'intérieur comme de l'extérieur, dans sa globalité comme dans sa singularité. Il m'a permis aussi de découvrir, localiser, utiliser volontairement certains muscles jusque là inconnus de moi. Il m'a permis encore d'amener à ma conscience ce qui fonctionne quotidiennement instinctivement, sans que j'y prenne garde, comme ma respiration par exemple. J'ai pu alors constater que relier corps et conscience du corps, concentration et respiration amène une large détente et dans ce cas précis une détente incroyable de l'organe vocal, une puissance vocale insoupçonnable!C'est donc une grande chance pour moi d'avoir pu passer de l'état mécanique à l'état de conscience et de fait, petit à petit, à l'état du corps "outils", partenaire pour aller vers...

Le plaisir pour moi est encore subtile et principalement intellectuel. Je mentalise beaucoup. C'est le plaisir de me dire que je découvre une autre voie, que je peux vivre mon corps comme un allié, que je peux agir avec lui, pour lui et en lui, en conscience donc. Ce corps n'est plus seulement subit. C'est un plaisir intellectuel que j'ai donc ressenti, une satisfaction de la raison. Le plaisir physique de ressentir son corps lors des exercices de respiration, de concentration... atteindre la détente profonde... pour moi le chemin encore est long. Le chemin est même parfois douloureux tant les contractures sont présentes (diaphragme link, psoas link...), chaque exercice est un effort mais maintenant je sais pourquoi, je suis sur la bonne voie.

 

Ce travail corps/souffle/voix a quelque chose de magique lorsqu'on ne sait pas de quoi le corps humain est fait! Le travail du matin sur le corps, le souffle, la relation entre corps et esprit, mouvement et volonté, détente et dextérité amène l'après midi à libérer la voix(e), à chanter de tout son corps. Et ça, pour moi, c'est extra...ordinaire! Ce n'est pas mon quotidien, c'est le fruit d'un cheminement corporel et humain. Entendre ma voix monter, s'expanser, se mêler aux autres voix... relativement harmonieusement...c'en est presque délirant! C'est irréel, comme un autre MOI qui se réveille, doucement, puis se révèle, se rêve elle.

 

A me lire, cela peut vous paraître exentrique et pourtant à vivre c'est ennivrant, ça apporte tellement! C'est un autre regard sur moi, sur la vie, c'est prendre le temps de me ressentir comme un être vivant, sur la Terre, fait de chair, de sens et d'esprit. C'est accéder  aussi à une sensation, une émotion primaire, commune à chaque Homme, de toute époque et de tout lieu sur cette Terre, l'universalité. Se sentir un Homme parmi les Hommes dans l'univers. La prise de conscience de soi en tant qu'être de chair et d'âme, les chants du monde chantés à l'unisson concourent à cette expérience là.  

 

Ce stage tire sa richesse de deux êtres disctincts qui  se complètent et s'accordent pour ne faire qu'un. Deux voies, deux voix pour une même direction. Une profonde humanité et empathie les animent.

 

Marie, Charly, MERCI.

Publié dans Capaulie

Commenter cet article