Au Tour des Parents

Publié le par Toutes en une

images-copie-1

 

"Au Tour des Parents" 

 

 

 

 

Présentation de la mobilisation



Depuis le 17 novembre 2012, Dominique Bertonotti, ministre déléguée à la famille, a lancé une concertation sur les missions de service public en matière de Petite Enfance et de Parentalité : "Au tour des parents".

 

Cette concertation a pour but :


- de "corriger les inégalités qui commencent dès la naissance et se cristallisent avant les 3 ans de l'enfant"

- de "s'engager pour l'égalité des territoires"

- d' "aider les parents à être parents".

 

Pour cela, une nouvelle méthode est utilisée. Elle combine à la fois le recueil des avis et idées des parents, des acteurs politiques et des acteurs professionnels de la Petite Enfance et de la Parentalité.

 

Toutes les informations reçues et étudiées serviront de base pour:


- élaborer la nouvelle convention d'objectifs et de gestion avec la CNAF

- relancer la préscolarisation à deux ans

- améliorer la coordination des acteurs politiques intervenants dans le domaine de la petite enfance.

 

Concrètement, la consultation citoyenne en région ça donne ça :

 

- 4 régions choisies pour la diversité des territoires français qu'elles représentent (milieux urbains, périurbains, ruraux...) : Midi-Pyrénées, Bourgogne, Nord-Pas-de-Calais, Pays de la Loire.

- des ateliers qui se déroulent sur 2 jours et demi dans les préfectures de ces régions soit : Toulouse (24 nov 2012 + 14 et 15 déc 2012), Dijon (1er déc 2012+ 14 et 15 déc 2012), Lille (17 nov 2012 + 7 et 8 déc 2012) et Nantes (17 nov 2012 + 14 et 15 déc 2012).

- 400 parents participants soit 100 par régions.

- pour ceux qui ne sont pas sélectionnés pour ces ateliers mais qui souhaitent quand même participer, un site internet contributif existe: http://au-tour-des-parents.fr/je-participe-a-la-consultation/

 

En parallèle, une consultation nationale des acteurs de la petite enfance et de la parentalité (élus, institutions, Maire, association familiales, professionnelles...) est lancée.

 

La  restitution nationale des résultats s'effectuera à Paris, la seconde quinzaine de janvier.

 

Au final, le but affiché est d'abroger le décret Morano et de prendre en compte les parents, les politiques et les professionnels de terrain conernant les futures mesures à prendre.

 


Au Tour des Parents : ce que j'aime!

 


"Il s'agit donc de miser sur l'intelligence des territoires, sur l'expertise des parents et l'expérience des acteurs locaux. Mettons la proximité au service de l'ambition nationale".

J'aime l'idée de demander au peuple, aux personnes concernées ce qu'ils pensent et ce qu'ils souhaitent.

Dans les faits... à vérifier!  

 

"Pour que ce rôle soit efficace, il ne peut se résumer à une politique du chiffre"

Là encore, on est d'accord! Sur le terrain on parle qualité de l'accueil, jusque là au gouvernement, on parlait quantité des modes de garde!

Dans les mots on y est! Dans les faits... à vérifier!

 

"Au temps de la "garde" de l'enfant vient le temps de l' "accueil" de l'enfant d'où le nécessaire renforcement de la professionnalisation de ces métiers"

Enfin, on parle d' "accueil", Tabarot parlait de "garde"!!! On avance!!! Vers une reconnaissance des métiers de la petite enfance? J'ose y croire, allez soyons fou! L'espoir fait vivre, c'est ma devise! Sans idéaux et sans espoirs, il ne se passe rien! La formation est donc au centre du débat et c'est une très bonne chose pour moi! Le collectif "pas de bébés à la consigne" se démène aussi pour ça depuis 2009.

 

 

Au Tour des Parents : ce que je n'aime pas! 


 

Pourquoi 4 régions seulement? Question de budget sûrement! Oui mais... même si ces 4 régions sont représentatives des autres niveau manque de place, le sont elle au niveau culturel? Culture de l'enfant, culture du travail, cultures sociales....

 

Pourquoi 400 parents, tirés au sort? Et si le sort jouait en la défaveur de l'Enfant? Est ce que 400 parents c'est représentatif de tous les parents français, de toutes les situations, de toutes les idées? Je ne crois pas! Quel manque alors d'idées, de créativité, de réalité dans cette "enquête de proximité"!

 

En lisant le dossier de presse http://au-tour-des-parents.fr/le-dossier-de-presse/, je me rends compte qu'il y a un grand absent : l'Enfant! Et oui, le gouvernement, depuis le début de la campagne d'ailleurs, est préoccupé par la jeunesse. Même si cette concertation nationale montre qu'il a entendu les parents et les professionnels de la petite enfance, notamment grâce aux actions portées par le  collectif "pas de bébés à la consigne", link il n'est question que de "politique familiale", "jeunesse", "développement de services d'acceuil", "soutien aux parents", "permettre à tous les parents de concilier carrière et vie de famille". Mais l'Enfant, lui même, en tant que petit d'Homme, être respectable avec ses besoins propres n'est jamais cité!

 

Encore une fois, des modes d'accueil OUI mais pas n'importe quel prix!

 

La question centrale pour le collectif "pas de bébés à la consigne" et bien d'autres parents, professionnels, institutions et pour moi... est :

 

Comment accueille t on, aujourd'hui, en France, les jeunes enfants? Comment? Comment? Comment?


J'aimerais que cette consultation/ concertation débouche sur l'idée que le petit d'Homme depuis sa conception, en passant par la grossesse, l'accouchement et l'accueil est respectable et qu'il est nécessaire de miser sur cette période là pour ne pas avoir à payer le prix d'une société déviante et violente par la suite!

 

Que se passe t il dans une crèche lorsqu'il y a 20 enfants pour 2 accueillantes?

Que se passe t il au domicile d'une assistante maternelle lorsqu'elle accueille 4 enfants en même temps? Que se passe t il lorsque les personnes qui acceuillent les enfants ne sont formées ni au développement psycho-moteur, ni à la pédagogie, ni à la communication?

Que vivent les enfants pendant que leurs parents travaillent?

Quels effets sur les enfants lorsqu'ils ne dorment pas chez eux, avec leurs parents?

Quels effets pour les enfants quand au lieu de s'adapter à leurs besoins on tente de les adapter, eux, aux besoins du capital? 

Et j'en passe...

 

J'espère de tout coeur que ces questions viendront ponctuer le débat et j'ai participé via le site internet en ce sens mais... 

 

Je terminerais par cette phrase de F. Mitterand qui est cité à la fin du dossier de presse:

 

"De la qualité du lien qui unit les parents et les jeunes enfants dépend la solidité de la famille, la préparation du jeune à la vie sociale. La responsabilité des parents est entière, mais ils ne peuvent l'assumer que si aide suffisante, nécessaire et juste leur est donnée par la collectivité nationale".

 

Tout y est! L'importance du lien enfant/parent, la qualité et le soutien de la société!!! 

 

Alors je participe et j'y crois! Je diffuse, j'explique, j'incite les autres à participer! Prenons la parole, osons montrer nos idées car c'est ensemble, les coudes sérrés que nous pourrons accueillir et éduquer autrement nos enfants.

 

Au Tour des parents!

Publié dans Toutes en une

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jérémy 11/03/2013 09:34


Merci pour ce bel article qui m'aide a y voir un peu plus clair !