Atelier à l'intention des parents / Rencontre 1

Publié le par Toutes en une

Rencontre 1: Aider les enfants aux prises avec des sentiments pénibles

 

Cette 1ère rencontre a donné lieu à quelques jeux de rôle pour commencer. No stress! Ce sont des jeux de rôle tranquillous qui ne nécéssitent pas une grande exposition et ne font pas souffrir! Je précise car pour ma part lorsque j'entends "jeux de rôle" je m'enfuis en courant!

Se mettre dans la peau du père (ou de la mère), se mettre dans la peau de l'enfant, dans une situation qui donne lieu a une crise puis dans une situation qui laisse place à l'écoute et au respect est très formateur!

 

Ecouter en silence et avec attention!

ça paraît tout con comme ça mais à bien y rélféchir, on ne le fait pas, enfin pas systématiquement!!!

Commencer par être vraiment disponible et attentif pour l'enfant lorsqu'il nous sollicite. Si cela est impossible parce que nous sommes occupé, le lui signaler et lui dire qu'on sera dispo d'ici quelques minutes. Et s'y tenir! Il est important, pour être authentique avec son enfant, de ne pas se forcer!

"là je ne suis pas disponible, j'écoute mon émission préférée, elle se termine dans 5 min et là promis je t'écoute". Attention, en fonction de l'âge de l'enfant à fixer un temps d'attente raisonnable.

 

Accueillir les sentiments à l'aide d'un mot!

Une fois prêt le plus dur est d'écouter réellement l'enfant, d'accueillir ses sentiments sans y mêler les notres! Ecouter attentivement, en silence voir en ponctuant de "oh!", "je vois", "hum hum"...


Nommer le sentiment!

Reformuler, nommer le sentiment exprimé "ça a l'air frustrant pour toi comme situation". L'écoute empathique donne la possibilité à l'enfant de passer de l'émotionnel au rationnel et lui permet ainsi de trouver sa solution, celle qui lui convient. La solution que proposerait le parent ne conviendrait pas forcément à l'enfant et lui signifirait qu'il a besoin de son parent pour gérer ses propres problèmes, alors qu'il a en lui les ressources nécessaires (les 3/4 du temps!). L'enfant est alors acteur et ne subit pas la solution trouvée par l'adulte!

La reformulation de l'émotion se veut concise, inutile de partir dans de longs discours! Eviter les questions qui pourraient être lourdes et intrusives. "tu sembles indécise, c'est difficile de choisir".


Ecouter n'est pas accepter!

Ecouter est nécessaire pour montrer à l'enfant qu'on le respecte en tant que personne, lui permettre ainsi de sortir de l'émotionnel pour trouver des solutions et entendre les informations données par le parent! On peut accueillir tous les sentiments. On doit limiter certaines actions. "Je vois combien tu es en colère contre ce garçon. Dis lui mais ne le frappe pas, c'est interdit"


Lorsque l'enfant bloque utiliser l'imaginaire pour dépasser la frustration de départ!

 

Autant d'outils que je connais, que j'ai appris mais que je n'arrive pas, parfois, à mobiliser pour mes propres enfants alors même qu'avec ceux des autres, c'est une évidence! C'est bon de réentendre cela, de se mettre en situation, d'ouvrir les yeux sur ce que l'on fait réellement ou pas et de s'entrainer à progresser!!! Pour eux, pour moi, pour notre relation, c'est que du bon!!! Place au travail à la maison maintenant!!!

Publié dans Toutes en une

Commenter cet article