Atelier à l'intention des parents / Rencontre 3

Publié le par Toutes en une

Rencontre 3 : Remplacer la punition

 

La punition ne fonctionne pas à long terme. Elle n'a souvent pas de logique face aux actes de l'enfant et sonne du coup presque que comme une distraction, une coupure avec ce qui vient de se passer! L'enfant ne fait pas forcément le lien entre son acte et la punition. De plus, au lieu d'amener l'enfant à réfléchir, elle va faire naître chez lui un désir de vengence. Punir, c'est priver l'enfant de prendre ses propres responsabilités face à ses actes.

 

Voici des habilités pour remplacer la punition:

- 1) Exprimez vos sentiments avec vigueur, sans attaquer la personnalité de l'enfant.

Au lieu de dire : "tu agis comme un enfant mal élevé", on peut exprimer fortement notre désaccord : "Je n'aime pas ce qui se passe. ça dérange les clients quand les enfants courent dans les allées".

- 2) Exprimez vos attentes:

Les enfants ne sont pas dans notre tête, il est donc important de leur dire ce que l'on attend d'eux, par ex : "je m'attends à ce que mes outils me soient retournés en bon état".

- 3) Montrez à l'enfant comment redresser une situation

Si on confisque l'outil  qui n'a pas été rangé à sa place (punition), l'enfant n'apprend rien. Par contre, on peut lui donner l'information nécessaire pour qu'il range correctement l'outil et le nettoie... ainsi l'enfant peut réparer son erreur et, de fait, apprendre de son erreur. Il saura désormais ranger et nettoyer l'outil. Pour cela, on pourrait dire : "cette scie a maintenant grand besoin d'un peu de laine d'acier et de beaucoup d'huile de coude". Laissez à l'enfant le temps de réparer, temps que l'on aura fixer avec lui auparavant. Si cela ne suffit pas ->

- 4) Offrez un choix à l'enfant

Plutôt que d'obliger l'enfant à utiliser vos feutres sans appuyer fort sur la mine, par exemple, ce qui risque de susciter chez lui énervement, contrariété... lui donner le choix entre les utiliser comme vous le souhaitez ou perdre le privilège de pouvoir les utiliser! Si il ne les utilise pas correctement à nouveau ->

- 5) Passer à l'action

Retirez à l'enfant le privilège d'utiliser vos feutres. Ceci n'est pas une punition mais le résultat de son propre choix.

- 6) Utilisez la résolution de problème

La résolution de problème s'effectue en 4 étapes, à un moment où l'enfant et l'adulte sont disponibles et au calme, lorsque tout le reste n'a pas fonctionné!

* étape 1 / parlez des besoins et sentiments de l'enfant : "je me disais que c'est probablement difficile de quitter tes amis quand vous avez du plaisir".

* étape 2 / parlez de vos propres besoins et sentiments : "mais je suis inquiète quand tu arrives en retard" de façon assez succincte et authentique.

* étape 3 / faites un remue-méninges pour trouver une solution acceptable : "mettons nos idées ensemble. Voyons si nous pouvons trouver une solution qui conviendra à chacun de nous deux". Lors de cette étape notez sur une feuille toutes les solutions énnoncées par l'enfant et par vous même, sans jugement de valeur.

* étape 4 / identifiez les solutions que vous aimez et n'aimez pas et choisir celles auxquelles l'enfant et vous même prévoyez de donner suite. Enfant et adulte doivent être d'accord avec la solution trouvée. Se donner un peu de temps (1 semaine ou plus en fonction de la situation) puis évaluer si la solution choisit fonctionne ou pas. Si non, reprendre la liste de solutions et en choisir une autre.

 

Encore un atelier fort en émotion! La punition je l'ai utilisé et je l'utilise encore... mais plus pour très longtemps je l'espère bien! Ces outils sont formidables et me parlent! Ils permettent à chacun d'exprimer ses émotions et ses besoins tout en restant dans le respect de l'autre. Ils permettent à la fois de réfléchir ensemble plutôt que de se braquer l'un contre l'autre et  permettrent  à chacun de prendre ses responsabilités. Le parent prend ses responsabilités de parent en exprimant ce qu'il souhaite, ce qu'il attend, de façon respectueuse, sans agresser, dénigrer son enfant, sans atteinte à l'estime de soi de son enfant. L'enfant prend ses propres responsabilités en réfléchissant à la situation, en trouvant ses propres solutions et en réparant! J'ai hâte de tester avec mon petit gars!!!

Depuis le début des ateliers, j'essaie d'utiliser les habilités, pas toutes et pas tout le temps mais ça vient! Il faut du temps pour intégrer tout cela et pour que ça devienne naturel! C'est comme apprendre une autre langue! C'est pourquoi, même lorsque l'on est habitué à utiliser ces habilités, parfois, il ya des ratés! C'est normal, c'est humain! On a beau parler courament une autre langue, lorsque la fatigue se fait sentir, lorsque l'émotion est forte, c'est notre langue maternelle qui revient!

Le chemin continu...

 

 

 

Publié dans Toutes en une

Commenter cet article