Écrits d’adolescence 7

Publié le par Toutes en une

Il revenait comme à son habitude,

Par cette petite route qu’il connaissait bien.

Quand soudain nuit et brouillard,

S’allièrent pour ne faire qu’un.

 

Un mur infranchissable,

Dans lequel il disparu.

Pour ne laisser qu’une nuit sombre et douloureuse,

Sur ce petit village de Hollande.

 

Le lendemain,

Le soleil ne se leva pas.

Hoogersmilde pleurait.

Le soleil venait de s’éteindre à jamais.

Publié dans Capaulie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article