Écrits d’adolescence 4

Publié le par Toutes en une

La nuit étincelait de lumières, deci, delà, un enchantement.

Je voyais ce jeune couple grelottant malgré la chaleur de leurs corps enlacés.

La jeune fille était d’une pâleur incomparable, ajoutant à son air angélique, la pureté du jeune âge.

Lui, semblait ne jamais vouloir s’en séparer, tellement son étreinte était de force et d’amour partagée.

 

Quand au loin les premiers rayons du soleil s’élevèrent, un léger courant d’air chaud les encercla. Leurs corps à corps ne suffisait plus. Commençait alors une rivière de caresses et de tendresse, jouissante rivière qui les menait à midi.

 

Le soleil à son apogée dégageait tant de chaleur que l’on pu voir s’envoler par dessus les toits, la candeur et la pureté de l’innocente. Une jeune femme venait de naître. Leur amour, intense et torride, régnait dans l’arène.

 

Mais la nuit venue, Démoniaque entamait sa poursuite infernale et destructrice, déposant son voile noir sur ces deux amants. Pour mieux les séparer, mieux les faire pleurer.

 

Il reviendra le soleil…

 

Publié dans Capaulie

Commenter cet article